Des plages pour se faire bronzer

Plage
À la recherche d’un lieu inouï où passer vos vacances d’été ? Un endroit paisible, splendide, où l’on peut se baigner, bronzer et décompresser en toute tranquillité ? Nous vous proposons de découvrir la beauté des plages marseillaises regorgeant d’immenses potentiels aussi touristiques qu’économiques. En effet, la première chose qui nous vient à l’esprit lorsqu’on aborde le sujet sur la Marseille est le sable fin sous les rayons du soleil, ce qui la rend particulièrement populaire dans le continent européen. La présence de plusieurs variétés de plages, de sites balnéaires attire vacanciers et étrangers. Ainsi, la croissance touristique participe à l’économie de la région. Zoom sur l’intégralité de ces plages insolites.

Description

De très vastes étendues de plage sableuses ainsi que celles à des récifs coralliens s’ouvrent aux touristes sur le littoral marseillais. Les baies et les différents sites de promenade sont ouverts aux passionnés. L’expansion sud-nord de la totalité du rivage recouvre plusieurs kilomètres. À l’extrême Sud de la côte se localisent les plages du Morgiou, du Sormiou un peu plus à l’Est ou encore du Sugiton. Ces dernières représentent chacune un petit bout de paradis dissimulés par une calanque. En effet, les layons qui y mènent sont étroits, escarpés et généralement rocheux. Autrement dit difficile d’accès.

Parfois, on rencontre également des pierres entreposées de façon à former de petits escaliers ainsi que de grottes naturelles. Un peu plus au Nord se trouve une des plus imposantes : la plage du Prado. Imposante, car celle-ci est la plus grande plage de Marseille avec deux à trois kilomètres de sable environ. En outre, l’existence d’une plage en plein milieu même d’une région est peu commune. Alors qu’on retrouve au centre du territoire Catalan une plage sableuse accessible à tous. Enfin, on perçoit la plage de l’Estaque à l’extrême Nord. Constituée de trois plages, celle d’Estaque l’unique qu’on puisse rencontrée au nord de Marseille. Sur ce littoral nord, le barbotage dans la mer n’est pas fréquent. Cependant, il présente plusieurs aspects avantageux au niveau botanique ou touristique.

Les neuf plages marseillaises les plus célèbres

Les plages du Prado

Cette plage presque artificielle a été conçue durant les années 70. En ce temps, la construction des métros battait son plein, elle était l’un des principaux fournisseurs de sable. Aujourd’hui, cette plage de plus d’une vingtaine d’hectares et de plus de trois kilomètres de long est connue de tous : des résidents marseillais jusqu’aux visiteurs étrangers. Elle est d’ailleurs l’une des plus vastes et l’une des plus populaires. L’étendue d’herbe verte, le skatepark ou la bowl, qui d’ailleurs, est très appréciée par les jeunes, font également le charme de ce lieu balnéaire. Malgré sa grande popularité pendant les périodes d’été, il est probable de dénicher des lieux plus calmes que d’autres.

La plage du prophète

Moyennement réputé, sa beauté n’en est pas pour autant. Cette plage vétéran est toujours appréciée par les adeptes de l’ambiance particulière qu’elle a tout au long de la journée et surtout la nuit. Le jour, elle est parfaite pour barboter, jouer au Beach-soccer et le Beach — volley vu sa large surface, siroter un verre de cocktail en appréciant la chaleur intense que procure l’été. Les soirées sont toutes aussi agréables avec la musique entrainante passant par les danses endiablées, le festin de roi que le bar restaurant a à offrir et surtout son atmosphère presque américaine.

La plage des Phocéens ou l’Abricotié

Vous vous demandez sûrement quel est le rapport entre l’abricotier et une plage? Aucun, il s’agit d’une sorte de refuge balnéaire d’où son nom « l’abri côtier » ou L’Abricotié. Il n’est pas tout à fait facile d’accès, d’où sa discrétion, car il faut passer par la route de la Madrague de Montredon ou par Pastré. Longée par des bungalows et des galets, elle est une plage dissimulée bien que beaucoup adhèrent aux baignades matinales qu’il fasse chaud ou frais.

Un autre endroit également appelé Abricotié : la plage de Phocéens, se trouvant aux creux de l’anse des Sablettes et la plage du Comblet. Cette plage étroite est l’une des plus calmes, on peut y trouver son bonheur en ne risquant pas de prendre froid. Elle est entourée de rochers ce qui protège ses visiteurs du vent et du soleil, la matinée. Son océan calme permet d’ailleurs aux hôtes d’admirer longuement le bleu du ciel confondu avec celui de la mer.

La plage Saint-Estève au Frioul

Un coin au charme bien particulier, voire même l’un des plus ravissants. Malheureusement, l’accès à ce petit paradis n’est pas un jeu d’enfant. Une embarcation telle qu’un bac ou encore un ferry-boat est nécessaire pour y parvenir. Malgré cela, elle est dotée d’une eau claire à plusieurs tons de bleu. Elle est idéale pour les prises de photos appelées « shooting, les matraquages de clips vidéos ou encore de films, car très peu de monde y circule. Pourtant sa beauté ne va sans dire. Mais où se trouve donc cette plage aux traits si distingués ? Vous la dénicherez en face du vieux Port, dans l’une des quatre îles de l’archipel du Frioul.

Les plages des calanques de Marseille

Une plage bien loin de la ville, mais qui est étonnamment fascinante avec son paysage où l’azur et la teinte terne de la calanque aride se rencontrent. Aussi, on la croise uniquement après une randonnée d’environ une heure. Mais comme on dit « après l’effort, le réconfort » et vous serez récompensé de la chaleur de la mer durant une petite baignade et surtout de la vue qui donne sur l’archipel de Riou.

Les écolos seront également invités à visiter cette espace, car elle fait partie du parc national des Calanques qui s’étend d’ailleurs sur plus de cinquante mille hectares.

La plage de la calanque de Sormiou

L’une des plus estimées de Marseille, elle est surtout appréciée pour la plongée sous-marine : son eau peu profonde est idéale et la faune et la flore marine sont nombreuses sans oublier les épaves d’anciens bateaux qui ont échoué aux larges. Ensuite, elle regorge de cabanons, certes, appartenant à un seul propriétaire, mais autrefois faisait la fierté des familles marseillaises qui y restent quasiment accrochées.

La plage de la calanque de Morgiou

Petite plage au pied d’une falaise, elle détient quelques cabanons et surtout est un lieu inédit pour la pêche. On peut aussi s’y ressourcer et se faire plaisir sous le soleil marseillais en jouant à une partie de pétanque et gouttant au goulot une bouteille de bière bien fraîche, le soir on pourra y déguster les fruits de mer pêchés la journée. Ce bord de mer est très favorable à la pratique du Beach-volley ainsi que du Beach-soccer.

Isolée à l’abri des grosses variations de température, la plage de Morgiou possède une eau d’un splendide bleu turquoise. Elle est facilement accessible à pied, en voiture et pourquoi pas à vélo ? L’une des plus primitives, elle se trouve dans le quartier des Baumettes près de Luminy.

La plage de la calanque de Port-Pin

La calanque de Port-Pin, celle qui est la moins dangereuse des calanques de Marseille se situe à peu près à vingt minutes de marches si l’on part de l’îlot Cassis. Plage avec une simplicité d’accès, la plage du Port-Pin a su sauvegarder la magnificence du naturel. Son eau est d’une belle émeraude chatoyante, un vrai plaisir pour les yeux ; parfait pour les baignades. Il est dit auparavant que les voies pour parvenir à cet endroit paradisiaque sont communes, cependant il se peut que ces derniers soient devenus périlleux au fil du temps. Cette plage est très fréquentée par les vacanciers, car non loin de là se trouve un espace de restauration ainsi que de rafraichissement. Arrivé à destination, la senteur des pins, qui lui a valu son nom, émane partout en apaisant davantage l’environnement.

La plage de l’Estaque

Généralement campées au nord de Marseille, les plages se situant dans l’illustre quartier de l’Estaque sont singulières. Ayant des sentiers larges, sans calanques, les chemins d’accès aux trois plages sableuses de l’Estaque sont commodes et sans dangers. Celles-ci sont surprenantes puisqu’elles vous donnent une vue panoramique authentique su tout Marseille et s’étendent jusqu’à peu près cinq mille mètres.

Grâce à cette grande extension, il est possible aux touristes de pratiquer plusieurs activités de détente. Le village d’Estaque est resté contemporain dans l’idéologie comme dans l’infrastructure des bâtiments. Cet aspect rend le milieu de plus en plus rustique, retenant beaucoup l’attention des artistes. Non seulement au niveau de la construction, mais ils ont su conserver les spécialités culinaires marseillaises. Dans ce quartier, une grande variété de plats aussi originaux que succulents s’offre à vous.