Des endroits de rêve à découvrir

Docks de Marseille

En bordure des eaux Turquoises

Faire du tourisme à Marseille revient à évoquer ces criques aux eaux turquoise. Ils sont appelés calanques. Elles sont en forme de vallon étroit et profond dont les bords sont escarpés. Ces formations géologiques ont une partie qui est submergée par la mer. Ces merveilles marseillaises sont à couper le souffle. Si vous passez dans le petit paradis, il existe des endroits incontournables abritant ces calanques dans diverses places. Bon randonneurs, ou pas, il y aura toujours une occasion de profiter de chaque recoin. Dans le pays, des moyens de transport destinés à chaque type de personne sont prêts à accueillir. D’un autre côté, il y a des criques qui sont facilement pénétrables à la marche. D’autres requièrent des précautions spécifiques parce qu’elles se situent dans le parc National.

Avant de se lancer l’aventure, il est toujours mieux de vérifier en avance les conditions d’accès en consultant une carte, en appelant directement 08 11 20 13 13 qui est à 0,06 € la minute.

Calanque de Sormiou

Cette calanque est la plus fréquentée de toutes les anses de Marseille. De plus, elle est la plus connue. Le lieu est bordé par les deux presqu’îles de la crête sur la partie du sud-ouest. Le côté nord-est est encadré par la crête de Morgiou. La baie mesure 61 m de long dans le 9ème arrondissement de la cité phocéenne. La place est composée par de nombreuses grottes qui font qu’elle est le berceau de la plongée sous-marine.

En outre, des parois rocheuses gâtent les amateurs ou professionnels de l’escalade. Les amoureux de la pêche et des randonnées ont aussi leur part parce qu’il existe plusieurs endroits convenables pour ces pratiques. L’accès est facile puisque la calanque a un grand parking pour les visiteurs, et des restaurants aux alentours. Pour y aller en période d’été, il faut réserver le restaurant. Pour arriver à Sormiou, soit, il faut emprunter le stationnement des Baumettes, soit par celui de la Cayolle pour une 1 h de marche.

La calanque de Sugiton

Cette calanque permet d’admirer un beau paysage à caractère sauvage, de l’eau turquoise entre 2 petites criques. Elle prend la forme d’un navire militaire. Elle abrite un rocher qui laisse faire un saut pour ceux qui aiment la sensation forte. C’est un endroit préféré des plongeurs avec sa dizaine de mètres de hauteur comme sautoir. Des plages de galets donnent une vue panoramique sur l’îlot du torpilleur. Le lieu se trouve près du site universitaire de Luminy. Ce campus offre un petit chemin pour accéder à la baie, mais il faut suivre la route du feu.

Pour cette randonnée, il faut se munir de bonnes chaussures, des bouteilles d’eau à remplir à la fontaine du parking. Le parcours peut durer 1 h pour l’allée, et un peu plus pour le retour. La calanque offre une vue imprenable sur celle de Morgiou, la place s’appelle la Belvédère. Cette dernière renferme des pierres et des roches, une pente raide.

La calanque d’en Vau — Marseille

Cette crique figure parmi les plus belles par sa mer turquoise. D’un autre côté, elle est l’une des plus reculées des calanques du parc National de Marseille. La place est accessible par des chemins pédestres. S’il faut partir de Luminy, il y a le tracé rouge qui est fermé en été, l’aller-retour prend 3 heures. De Cassis, il faut traverser le Port Miou. Il est également possible de parvenir le lieu en Bateau ou en canoë depuis Cassis. Dans ce quartier de Vaufrèges, il est possible de se baigner dans cette calanque bien entourée par de hautes falaises, qui la protège contre le vent. En outre, il y a de beaux paysages sauvages pour des randonnées. C’est sur le plateau de Castelviel. Les amoureux des escalades sont aussi servis parce que le site en possède. De plus, la vue sur les crêtes de La Ciotat est agréable. La mer aux eaux claires contient plusieurs espèces de poissons.

La calanque des Goudes

Appelée aussi le « Bout du Monde », cette crique donne l’impression d’être vraiment au bout du monde. Par contre, cette cité phocéenne, il existe un endroit spectaculaire et pittoresque. On y trouve encore des pêcheurs dans son port traditionnel. Il est également possible de se baigner un peu partout, mais il faut juste faire attention à un bout de rocher. Le site est accessible par des escaliers. Mais avant d’y arriver, il faut passer par la calanque de Saména, une place assez tranquille pour ceux qui cherchent le calme. Les nudistes y trouvent aussi leur compte sur la plage parce que l’endroit est discret par les rochers et les reliefs accidentés qui la cachent.

Dans les Goudes, il y a la baie des Singes qui forme la frontière de Marseille. Une digue la protège de la mer, et le cadre est tout simplement opulent. Une pierre blanche, et l’ail de Maire viennent embellir la bordure.

La calanque de Marseilleveyre

Cette critique se trouve à l’est de la cité phocéenne et s’étend vers le parc National entre Cassis et Marseille. La place offre un panorama sur l’île de Riou. Sa particularité réside sur le fait que la calanque n’utilise aucune alimentation électrique. Par contre, il abrite un bar restaurant et une dizaine de cabanons. Marseilleveyre veut dire « voir Marseille ». Sur ce massif de 432 m se trouve l’un des plus beaux des sites d’observation de la région. Il s’étend sur 40 km de surface. Le milieu est une place idéale pour une randonnée.

Il offre une vision magnifique sur le Cap Canaille et l’archipel de Riou. Cette calanque est la première qui est sauvage, ouverte et bien exposée au soleil. L’endroit comporte une plage de sable et de galets. Il est accessible par le port du Callelongue, en passant par le bord de mer GR98. De nombreuses activités comme le kayak, la plongée, la baignade et le paddle-bord dépayseront les visiteurs.

Calanque de Port Pin

Cette calanque marseillaise se trouve dans le quartier de Vaufrèges, dans le parc National. Elle est l’une des plus fréquentées par des touristes, surtout par l’accès facile au site qui ne dure que 20 minutes. Il faut emprunter la presqu’île à Cassis pour se garer sur son parking. De plus, cette place est à proximité de bars et de restaurants. Après, il faut partir de la calanque de Port-Miou. Il n’y a que la descente qui est un peu difficile à cause des galets glissants qui s’y trouvent. Des baskets sont les chaussures les mieux adaptées pour cette randonnée.

Le site est sauvage et préservé. Il se loge derrière des pins qui cachent une eau turquoise, d’où son nom pins d’Alep. De plus, elle est très boisée, fraîche et pas très accessible au vent. Il est l’endroit idéal pour se baigner et pour faire de la plongée. Avec ses 40 m de largeur et ses nombreux visiteurs chaque année, le lieu reste sauvage.

Calanque du Port-Miou à Cassis

Comme son nom l’indique, cette calanque représente également un port en provençal. Environ 500 navires y passent pendant une année. De plus, elle est pénétrable en voiture. L’endroit doit aussi son originalité par son trou du « souffleur ». Il s’agit d’un petit conduit naturel qui mène l’eau au sommet du rocher, en la laissant s’échapper. Le phénomène émet d’étranges sons pouvant provoquer une surprise.

La place est accessible en kayak ou en bateau, mais il est également pénétrable en voiture depuis la route des Calanques. Le site est composé d’ancienne vallée glaciaire provençale. Il est muni de plusieurs sources d’eau douce qui se termine dans une eau turquoise, entourées d’une forêt de pins. Le contraste entre l’ocre des falaises et le calcaire blanc de la Presqu’île accentue le charme de l’endroit. La calanque constitue le point de départ de tous les randonneurs. Elle mène à une autre baie riche en faune et flore sous-marine.

Calanque de Podestat

Cette crique est composée de petite plage de galets bordée par des falaises. Malgré ce décor attrayant, on ne peut ni nager ni plonger dans sa mer qui est polluée par des eaux usées. Par contre, son état écologique n’est pas à risque. Il est également déconseillé de visiter la place lors de la période des vents. Ces derniers vous feront facilement respirer les odeurs d’égouts. Cela n’enlève à rien le charme de la place qui est parfaite pour une détente. Elle est munie d’une petite grotte ombragée qui donne de la fraîcheur et une belle vue. Elle reste un vrai bijou pour les yeux. Il peut être un bon emplacement pour s’hydrater après une petite randonnée pédestre. La calanque se trouve entre celle des Queyrons et l’Escut. Vous pouvez y accéder à pied facilement depuis le parking de Collelongue. De l’ouest, il est possible de partir de la calanque de Marseilleveyre ou de l’est par le Col de Cortiou.